Accueil

Capital ENERGIES est LE spécialiste NUMERO 1 des énergies renouvelables. Notre société intervient notamment sur le Var (83), les Bouches du Rhône (13), les Alpes Maritimes (06), les Alpes de Hautes Provence (04) et le Vaucluse (84).

Installations solaires, photovoltaïques mais également aérovoltaïques. En autoconsommation ou vente réseau, nous réalisons une étude précise et un devis gratuit de vos futurs aménagements.

Bilan énergétique, société RGE.

Nous sommes Reconnus Garants de l’Environnement (RGE), ce qui signifie que nous avons une responsabilité vis-à-vis de nos clients. Ainsi, nous dressons un bilan énergétique de l’habitat au préalable. Puis, nos techniciens vous conseillent au mieux pour réaliser des économies simples. Même sans travaux.

Audit et étude gratuits.

Notre audit est entièrement gratuits. Nos conseils et notre étude de faisabilité (technique et financière) l’est également. Et ceci, quel que soit la solution adaptée.

Nos solutions d’énergies renouvelables.

Nous installons la plupart des énergies renouvelables existantes. A savoir, le photovoltaïque, mais aussi les ballons thermo-dynamiques. De même, les solutions de chauffage proposées sont tout aussi bien des Pompes à Chaleur (air-air ou air-eau) que le poêle à granules.

L’autoconsommation électrique : on y vient doucement. Même en France !

Par Loïc Chauveau dans science et avenir

Consommer sa production électrique, beaucoup de propriétaires de panneaux solaires en rêvent. Un rapport vient de confirmer l’intérêt de cette nouvelle façon d’utiliser l’électricité. Déjà très répandue chez nos voisins européens.

Combinée au silicium, la pérovskite permet d'augmenter de 50 % le rendement énergétique d'une cellule solaire.

L’autoconsommation : INÉLUCTABLE. 

(sic) Cette réflexion menée par une quarantaine d’organismes publics et privés arrive à la conclusion que non seulement cette autoconsommation principalement d’énergie solaire est souhaitable. Mais qu’elle est aussi inéluctable. Car l’équation économique lui est favorable. Le coût de production des panneaux photovoltaïques ne cesse de baisser alors que les prix de vente TTC de l’électricité (actuellement d’origine nucléaire et hydraulique) vont fatalement augmenter. Avec une prévision de +30% d’ici 2017. Par ailleurs, cette technique permet de réduire les investissements et l’entretien du réseau électrique et favorise l’insertion de la production des énergies renouvelables sur ce réseau. Selon l’Ademe, sur un bon tiers du territoire français, l’ensoleillement est suffisant pour assurer une autonomie énergétique.

Autoconsommation ne signifie pas autonomie

Autoconsommation ne signifie cependant aucunement autonomie. Celle-ci n’est possible que si le producteur est capable de stocker sa production en excédent –aux pleines heures d’ensoleillement- dans des batteries. Sinon, c’est le réseau électrique qui sert de centre de stockage.

Autoconsommation et vente du surplus : DEUX CAS DE FIGURE. 

Soit le système de production ne couvre pas les besoins de la maison à laquelle il est associé. Dans ce cas toute la production sera certes consommée par le propriétaire des panneaux, mais celui-ci devra faire appel au réseau pour compléter ses besoins. Son autoconsommation est maximale, mais son autoproduction est faible. À l’inverse, l’autre cas de figure voit une production excédant les besoins. Dans ce cas, l’autoconsommation est faible, puisqu’une grande partie de la production en excédent doit être injectée (et vendue) au réseau.

Sur 24 H, les différents scénarios de production et d’autoconsommation d’une maison individuelle. L’armoire de gestion d’énergie qui “arbitre” entre les panneaux solaires et le réseau est indiquée ici sous le nom AEA. Crédit Sirea.

Le retard français

L’autoconsommation exige en effet de s’équiper en matériel spécifique. Des entreprises françaises et allemandes proposent déjà des boitiers de gestion des flux entrants et sortants d’énergie. “Sirea fabrique des automates programmables. Notre gamme de produits favorise l’autoproduction et bien entendu l’autoconsommation” a ainsi expliqué Bruno Bouteille, gérant de Sirea, lors d’un colloque organisé par l’Institut national de l’énergie solaire (Ines) en novembre 2013 et dont les actes sont ici.

HABITUDES. 

En la matière, la France a dix ans de retard. L’autoconsommation est déjà reconnue et subventionnée en Allemagne, en Italie et en Espagne. En Allemagne, trois milliards de kWh ont été ainsi autoconsommés en 2013 à partir de panneaux photovoltaïques de particuliers et achetés 12,36 centimes le kWh par les compagnies d’électricité. Cela implique de changer ses habitudes parce qu’il faut faire marcher son électroménager en journée plutôt que la nuit. Le secteur tertiaire est bien adapté car les magasins sont ouverts la journée. Consommation et production sont donc synchrones.

 

Chèques énergies, Primes et Crédits d’impôts… Les mesures du Plan Climat.

Nicolas Hulot dévoile les premières mesures concrètes du Plan Climat

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé les premières mesures importantes du Plan Climat. Dans le cadre d’un « paquet solidarité climatique ». Ces actions doivent permettre à tous les Français – notamment aux plus modestes –  de participer à la lutte contre le changement climatique et la pollution de l’air.

nicolas-hulot-lancement-plan-climat

Le « chèque énergie » étendu à tout le pays

Le ministre annonce la généralisation du « chèque énergie » expérimenté dans quatre départements. Cette mesure vise à aider 4 millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d’énergie. Ce chèque sera versé automatiquement, son montant pourra aller de 48€ à 227€ par an selon les revenus du foyer. Avec une moyenne d’environ 150€ au lancement puis 200€ à compter de 2019.

 

Le CITE transformé en prime immédiate

A partir de 2019, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) sera transformé en une prime versée à l’achèvement des travaux. Un mécanisme plus simple et plus rapide qui permettra donc de réduire grandement le décalage de trésorerie pour les particuliers. Le Ministre précise que d’ici là, le CITE sera reconduit et son périmètre adapté pour cibler les mesures les plus efficaces en termes d’économies d’énergie.

 

Une super prime « chauffage » pour passer aux EnR

L’Etat proposera également une prime « coup de pouce économies d’énergie » pour les particuliers qui remplaceront leur chaudière au fioul par une solution de chauffage valorisant les énergies renouvelables. Les modalités restent à définir, mais le montant pourra aller jusqu’à 3000€.

Edit du 20/09/2017 : d’après Génie Climatique Magazine, les modalitées viennent d’être précisées par le Gouvernement :

Pour passer d’une chaudière au fioul à une chaudière à bois performante, la prime pourra représenter :

  • 3 000€ pour les foyers très modestes soit un ménage sur quatre (barème de l’ANAH)
  • 2 000€ pour les foyers modestes soit un ménage sur deux (barème de l’ANAH)
  • 550€ pour tous les Français sans condition de ressources

 

Pour passer d’une chaudière au fioul à une chaudière gaz à condensation, la prime pourra représenter :

  • 450€ pour les foyers très modestes soit un ménage sur quatre (barème de l’ANAH)
  • 200€ pour tous les Français sans condition de ressources

Le solaire, une énergie inépuisable et rentable !

L’énergie solaire, c’est : du soleil gratuit, partout et sans limite !

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén